GUANTANAMERAAAA ♪ ♪ CUBA (Part I)

fullsizeoutput_ada.jpeg

HOLA! COMO ESTAS?

Que Paso? Cuento estas? Donde estas? Adios! C’est à peu près tout pour les vestiges d’un supposé champ lexical espagnol! Claro que sì! Après 180 minutes à bord d’un remake de « destination finale » et un premier shoot au gasoil, il est 23:00 quand soudain, s’ensuit une drôle de scène un jour de mois de mai, alors que la nature est à son comble. Un groupe de gens 30 peu être 40 debout, assis, accroupis,  tous agglutinés au même endroit, yeux rivés vers le sol à l’orée d’une place publique. Des hommes des femmes. Des gens comme vous et moi. De tout âges. Un peu rougis par la chaleur. En basket et sac à dos pour la plus part. Grosse ambiance! À Cuba cela porte un nom « wifi accesso »! Happy connexion! Ce jour là, la scène se déroule à 150 km à peine des côtes Américaines. À peine croyable! Mais apart ça, on y est! La Habana mi amor, le voyage de noces sans les noces! Jusqu’ici dans nos vieux souvenirs de leçons d’histoire, Cuba citée du vintage, chasse gardée de deux terroristes révolutionnaires bagarreurs, Fidel, El Che, d’idéaux babas des années 50, de querelles d’égaux (embargo US), arrosés au  Ron (rhum) Havana Club aux environs de la Baie des Cochons. C’est à peu près TOUT! Enfin presque. Mojitos, Panama, cigares Montecristo, et veilles américaines sur notes de salsa, entre douceur de vivre et ambiance sixties, petit tour d’horizon sur cette terre de fantasme au coeur des Caraïbes, où le temps semble s’être suspendu.. VAMOS!

fullsizeoutput_a20.jpeg

fullsizeoutput_4f0

fullsizeoutput_a3f.jpeg

fullsizeoutput_a8e

IMG_6294.JPG

fullsizeoutput_ad3.jpeg

fullsizeoutput_a51

IMG_7902.JPG

En vraie parenthèse spatio temporelle sur fond de filtre noir et blanc nous y voila! Wifi, shampooing, savons, mojitos, taxi, cigarillos, « dame pipi » tous propriété de l’etat cubain! TODO! Personne ne jette un papier par terre sans que « el govierno » ne soit au courant! El « plata or plomo » de Pablo Escobar c’est une berceuse à coté. Ici, on ne jure que pour « El Communismo or la muerte »! Les devises cubaines étant introuvables à l’étranger, vous devrez probablement patienter quelque peu à votre arrivée pour pouvoir vous en procurer (1h30) facìl! Pas de ticket non plus! Pour la parité, le CUC Pesos Convertibles (monnaie des touristes 25 fois plus cher que la monnaie nationale cubaine) prononcé « kouk » se fixe à 1€= 0,84 CUC, l’arrondi à 1€ faisant foi – 1€ = 1 CUC et c’est tout!  Mojitos, Caïpirinhas et Daiquiri se négocient entre 2 et 5 CUC pas un de plus! Au menu, riz, haricot rouge, patate douce, Banane plantain et « cochon roussi », authentique et parfait pour les intolérances, 5CUC en plat signature!  2 CUC pour une carte internet d’une heure  Digital detox /!\ penser à vous déconnecter! Compter 5 CUC pour un désayuno « petit déjeuner » 25 CUC pour un transfert en taxi en direction de l’aéroport..  et et et « SOLO SE ACCEPTA EFFECTIVO » Kesako? Cash only! Pour le reste tout se négocie en direct de la « calle » TODO! La calle, terrain de jeux des enfants,  et des « jineteros » (arnaqueurs) en tout genre.. “Hola, where are you from ?” “Oh Francia! Toulouse, Marseille, Paris, Lyon ? Taxi? Taxi? » No, no, no! Gracias!  Es el Festival de Salsa/Cigarios/Revolucion! À la prononciation de ces mots, fuyez!

Aaaaahhhh La Habannnnnaaaaa! There is no place like Habana! Mi-lieu de vie, Mi-lieu de culture. AU REVEIL, si le matelas d’un autre âge de notre « casa particular » (bed & breakfest) prête à l’inspiration, d’entrée de jeux ce qui frappe c’est l’énergie particulière, la chaleur humaine et ce mélange des styles dont transpire la capitale cubaine, et qu’on ne retrouve nulle part ailleurs! Le bruit, l’ambiance, les voix (hurlements) et l’odeur de GASOIL qui règne dans les rues chargées d’histoire de la Havane sont justes fascinantes! Une atmosphère débordante d’enthousiasme, de couleurs, de vies, et de contrastes qui s’accorde sans filtre au soleil..Clic clic clic! Nostalgies cylindrés oblige, calèches, « cars américanos, belles américaines » vieilles Cadillac, Chevrolets, Ford, coupés et berlines old school aux couleurs de manèges, témoignent d’une autre époque. Bichonnés, lustrés, carrosseries étincelantes et transistors d’époques offrent un back to the fifties bien rodés, chic d’une élégance un chouya destroy #CarIsTheNewWine! Il n’est pas rare de croiser des carrosseries de Renault Symbole mal dégrossies, « sautillant » monté sur un moteur et des phares Allemand le tout affichant  1000 000 miles au compteur! Increvable! 

fullsizeoutput_a78.jpeg

fullsizeoutput_7b9.jpeg

IMG_6403.JPG

fullsizeoutput_a8f

IMG_6176.JPG

IMG_7106.JPG

IMG_6495.JPG

fullsizeoutput_7bb.jpeg

IMG_7117

IMG_6474.JPG

IMG_6642

fullsizeoutput_a90

fullsizeoutput_a70

fullsizeoutput_7b8

fullsizeoutput_a99.jpeg

fullsizeoutput_a41.jpeg

El « Centro Habana » bouillonne de petits plaisirs,  et se gagne via l’avenue du Paseo del Prado ou del Marti (inspiré de la Rambla de Barcelona) 2 km de red carpet célèbre pour avoir accueillie le concert gratuit des Rolling stone, un volet de la saga Fast&Furious (la classe) et plus récemment le défilé de la collection Croisière de Chanel, Coco Cuba – Glamour à souhait! De droite comme de gauche, atmosphère vintage et élégance destroy traversent les rives du Malecón pour laisser place au faste pétri de contraction d’un flagshipstore Mango de la vielle Havane « el Centro Historico de la vieja Habana ».

Là, pétillante de références et de bâtisses à l’architecture art déco coloniales et débordante de culture, l’ambiance décontractée, la chaleur et l’effervescence palpable qui règne dans les rues de la vielle Havane.. JUST amazing whawou! Immeubles caméléons, ruelles étroites pavés, façades ultras colorées ou défraichies aux tonalités joyeuses et vivantes, vert, rose, bleu, jaune – sur fond d’accords délicieusement retro envoient du lourd. En épicentre du CUBA qui bouge la vieille Havane GROUILLE LITERALEMENT DE MONDE! Entremêlé aux casas particulars, palaces coloniaux mythiques, hôtel particuliers du XIXe siècle, bâtisses majestueuses (ex eldorado glamour et nostalgie d’un passé glorieux), bars artsy, cafés aux clins d’oeil frenchies, places publiques, Hot post wifi entourés de palais décatis, côtoient à moins d’un block « los solares » logements vétustes rafistolés et délabrés aux allures d’après guerre. Vélos, coco taxis, bruits de fond, odeurs prenantes, enthousiasme débordant, groupes de salsa, danseuses aux voix chaudes, rues envahies d’ordures, touristes et écoliers aux tenues vives… se partagent « el barrio » de la Habana vieja figure vivante au patrimoine mondial de l’Unesco. Les notes ultra colorés d’épices, de café, de plats traditionnels, de rhum, de gasoils, de cirages, d’odeurs prenantes de cadavres d’animaux se cognent sur fond de tabac et de cigares. Atmosphère qui lui confère une certaine fascination! Là tout de suite, il est 11h00 foin de nostalgie, SALUD à cette parenthèse aux accords délicieusement rétros! Mojitooooos! Continuara… 1/2

fullsizeoutput_abf

fullsizeoutput_ac1

fullsizeoutput_a6d.jpeg

IMG_6361.JPG

fullsizeoutput_aba.jpeg

fullsizeoutput_aaf.jpeg

fullsizeoutput_ad5.jpeg

fullsizeoutput_ad7.jpeg

IMG_6399

fullsizeoutput_ac7.jpeg

IMG_6424.JPG

fullsizeoutput_ac5.jpeg

fullsizeoutput_a69

fullsizeoutput_a33

IMG_6276.JPG

fullsizeoutput_ac2.jpeg

fullsizeoutput_a80

IMG_6325

IMG_6178

fullsizeoutput_a8a.jpeg

fullsizeoutput_a13.jpeg

fullsizeoutput_a29.jpeg

 

… Continuara

Smouaaaaaaakk Peps!

 

© Tous droits réservés – 2018 All rights reserved

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s